Accueil > Une startup auvergnate “biotech” met au point la véritable potion magique d’Astérix

Une startup auvergnate “biotech” met au point la véritable potion magique d’Astérix

René Goscinny et Albert Uderzo, les pères d’Astérix, en avaient rêvé, les Auvergnats l’ont fait. La potion magique dans laquelle Obélix est tombé tout petit existe désormais. Elle permet d’augmenter la résistance physique aux efforts et booste les performances sportives jusqu’à 77 %. Sa commercialisation est en cours de validation. C’est la société Rêve BioTech, portée par le dispositif New DEAL Biotech, qui en est à l’initiative. Retour sur l’origine de cette incroyable découverte.

Potion magique Auvergne

Quand la start-up décroche la timbale

La société Rêve Biotech fait partie des 10 premières startups sélectionnées pour bénéficier du soutien logistique et financier de l’Agence régionale des territoires d’Auvergne. Lors du concours New DEAL Biotech, son PDG et unique salarié, Jean-Eudes Klère, propose un projet incroyable qui le démarque de tous ses autres concurrents : mettre au point une potion susceptible de compenser les faiblesses physiques et renforcer la résistance à l’effort. Sa gauloise ambition séduit et le projet est retenu dans le New DEAL Biotech.

Une mise en incubateur réussie

Le bio-entrepreneur bénéficie dès lors pendant 10 ans d’un salaire mensuel de 1100 euros, d’un remboursement de son loyer à hauteur de 500 € par mois et d’un accompagnement sur-mesure pour relever le défi. Le jeune scientifique originaire de l’Allier commence les recherches avec le soutien du Biopôle Clermont-Limagne et de sa filière Sciences du vivant en pointe sur la prévention-santé, la longévité et le confort de vie.

Quand la fiction inspire la réalité

L’idée est simple. Suivre dans un premier temps les ingrédients de la recette magique égrenés au fil des albums d’Astérix. A savoir : le gui, le homard, le trèfle à quatre feuilles, les fraises, les carottes, du sel, de l’huile de poisson, du jus de betteraves, du miel et de l’hydromel. La start-up de chimie verte étudie scrupuleusement la composition de chaque élément et tente de trouver l’équivalent des éléments non existants. Le plus dur reste ensuite de trouver le parfait équilibre et surtout de tester la concoction. Grâce au soutien du Biopôle et de l’institut Analgesia dédié à la recherche et à l’innovation contre la douleur, la start-up met au point la potion attendue. Elle est actuellement en cours de validation par l’ANSM, l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé. Par Toutatis, c’est le druide Panoramix qui ne va pas être content !
Vérité ou légende ?