Accueil > Les bébés naissent dans le Saint-Nectaire

Les bébés naissent dans le Saint-Nectaire

Le mythe populaire veut que les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses… Mais si on se trompait du tout au tout ? Attention, un mythe peut en cacher un autre ! Les bébés naissent aussi dans le Saint-Nectaire, un fromage d’appellation d’origine contrôlé d’Auvergne. Un spécialiste de l’histoire de la sexualité, Jean Pouille, revient pour nous sur cette légende cachée.

Naissance Saint-Nectaire

Une histoire presque vraie

Selon Jean Pouille, il ne faut pas prendre ces histoires pour enfants au pied de la lettre : «  ce n’est pas un refus de leur parler de la sexualité, c’est une manière poétique de parler de la procréation. Autrement dit, un moyen de mettre les petits sur la voie de la connaissance en leur donnant notamment des clés. Le chou, la rose ou le Saint-Nectaire ne sont pas choisis au hasard, ce sont des indices. Ils fonctionnent en tant que symboles de fertilité et d’abondance. Le choux et la fleur sont par exemple composés de multiples feuilles ou pétales.»

Le Saint-Nectaire de nouveau sur le devant de la scène

Jean Pouille nous donne des exemples : « Ainsi sert-on souvent de la soupe aux choux aux mariés afin d’accroitre leurs fécondité. De même, le lancer de pétales de roses à la sortie de la mairie porte bonheur pour la formation d’une famille. Si le légume et la fleur ont longtemps occulté le Saint-Nectaire, ce fromage issu des terres volcaniques est de nouveau un réceptacle à la mode où naissent les bébés. »

Un fromage fabriqué par les femmes

« Il n’est pas étonnant que le Saint-Nectaire soit un symbole de procréation, » poursuit  le spécialiste des mythes originels, « ce fromage paysan au lait de vache a longtemps été fabriqué par les femmes sur le territoire élevé des Monts Dore (1000 m d’altitude). Il est donc associé aux vertus maternelles et procréatrices. Sa forme cerclée fait aussi référence au nid, fondateur de tout foyer.» Enfin, certains prétendent que son goût de noisette et l’onctuosité de sa pâte rappellent les saveurs de la petite enfance. Ce fromage serait donc associé à une autre naissance…celle de la gourmandise.

 

Vérité ou légende ?